ZQSD : le eSport en temps de confinement

ZQSD : le eSport en temps de confinement

Avec le confinement, la pratique du eSport déjà de plus en plus populaire auprès des plus jeunes adultes, est forcément sous les feux de l’actualité. En passe de devenir une discipline à part entière avec 1,3 millions de Français qui jouent régulièrement en ligne et 7,3 millions de fans, l’eSport est en constant développement et pourrait même intégrer les Jeux Olympiques dans les prochaines années. La société ZQSD Productions, basée au Pôle PIXEL, diffuse les compétitions de la Division 2 de League of Legends tous les dimanches, depuis janvier 2020.

 

eSport, un terme que vous avez déjà certainement vu passer sur vos fils d’informations. Particulièrement développé en Asie et aux Etats-Unis, on considère que le eSport (pour « electronic sport ») en tant que compétition sportive est officiellement né en 1997 lors d’un tournoi Red Annihilation sponsorisé par Microsoft au cours de l’exposition E3 (Electronic Entertainment Expo, mythique salon international dédié aux jeux vidéo et aux technos interactives). 

 

A Lyon, une société s’occupe exclusivement de la diffusion, la promotion, la création et l’animation d’évènements autour de cette nouvelle discipline, c’est l’agence ZQSD (dont le nom fait référence aux touches de direction lorsque vous jouez aux jeux vidéo avec votre clavier). Hugo Poiblanc, est directeur de la communication ZQSD Productions : « ZQSD a été crée en 2016. Nous venons de fêter nos quatre ans, et cela fait deux ans que nous sommes installés au Pôle PIXEL. ZQSD est une société de production audiovisuelle et d’évènementielle spécialisée dans l’eSport et le jeu vidéo. Nous accompagnons éditeurs, youtubeurs, influenceurs et annonceurs en « marque blanche » dans leurs projets, et nous mettons à leur service notre passion, notre expérience et notre connaissance du domaine en organisant des tournois, des réalisations audiovisuelles, des animations de salons et des scénographies innovantes ou originales : nous créons par exemple des spectacles en intervenant sur les phases finales d’une compétition et en proposant une version scénique où les joueurs sont invités à jouer en temps réel face à un public. Ce sont de vraies productions qui peuvent se rapprocher des finales de sports traditionnelles.»

 

Un développement exponentiel

ZQSD est une des premières agences dans ce domaine en France. Il faut dire que la discipline a sa fédération internationale (l’International eSport Federation, qui compte dans ses rangs, entre autre, la Belgique, le Danemark, l’Allemagne, les Pays-Bas, l’Autriche, la Suisse, la Corée du Sud, Taiwan la Corée du Sud, Israël, l’Italie, les Royaume-Unis, l’Afrique du sud et le Brésil), ses leagues (ESL pour « ESports League »), ses programmes TV et relais médias (le Championship Gaming Series, ES1 TV, la plateforme de diffusion en direct Twitch, rachetée en 2014 par Amazon) et compte des événements d’envergure (le 1er League of Legends en France qui réunie près de 3500 personnes au zénith de Lille en 2013), tout en rêvant de jeux olympiques. « A l’instar de la pratique musicale, sportive ou performative, l’eSport est une discipline comme les autres. L’intérêt étant qu’en plus de sa richesse, c’est un domaine de grande audience. Et ça, c’est notre métier. Les gens qui jouent, cela existe depuis toujours, mais l’eSport comme on l’entend ici, qui réunit des milliers de personnes dans une salle, en direct ou en différé, c’est nouveau, et c’est là que se trouve le challenge : faire partager cette passion, les événements, les tournois, aux autres membres de la communauté des gamers. Fédérer joueurs, équipes, jeux, c’est ce que nous faisons. » explique Hugo Poiblanc.

 

 

eSports, acteurs d’une nouvelle économie

«Une grande partie de l’équipe de ZQSD Productions s’est rencontrée au sein du milieu associatif et certains sont d’ailleurs toujours bénévoles dans ce milieu. Nous connaissions bien cet univers et ses acteurs, et nous savons identifier les besoins chez les marques et les éditeurs. En 2016, nous nous sommes dit qu’il était temps de créer une entreprise pour réaliser des prestations dans ce domaine. Nous avons commencé par des stands (avec LDLC, notre premier contrat) puis avec la première Trackmania Cup, au Grand Rex, 3 mois après la création de l’entreprise », raconte le jeune directeur de la communication. 

 

Aujourd’hui l’eSport se développe en France. L’association France Esports en partenariat avec Médiamétrie a dévoilé en octobre dernier leur toute première étude dans ce domaine qui montre que le pays compte déjà plus de 7 millions de supporters, et qu’environ 1,3 millions de Français jouent régulièrement en ligne ! L’étude met également en lumière un développement constant de l’écosystème, dont ZQSD est bien conscient : « Il y a beaucoup de choses à inventer dans ce domaine. Il y a les équipes, les événements, les retransmissions (pour l’instant elles se font sur Twitch qui est une plateforme 100% gratuite, mais il n’est pas impossible de voir arriver des droits télévisuels dans les prochaines années). A ZQSD nous posons les bases de ce que nous imaginons être l’avenir de la discipline en créant des concepts originaux. Nous surveillons le marché. Nous faisons aussi preuve de patience car c’est un domaine émergeant, les stratégies ne sont pas encore clairement établies. Les clients préfèrent encore investir dans la publicité ou le marketing, l’événementiel est encore un fond de « fin de campagne », mais cela va changer, nous avons confiance. »

 

eSport : un sport de confinement ?

Suivi par des millions de fans, facilement transposable en ligne, la pratique du eSport et le suivi de son actualité est-il dopé par la crise du COVID-19 ? La situation actuelle est-elle dommageable ou plutôt profitable pour une société comme ZQSD ? Réponse d’Hugo Poiblanc : « Nous subissons peut-être un peu moins la crise que les autres secteurs, mais nous avons du annuler des manifestations prévues hors-ligne (en public), dont deux événements que nous avons créés de toutes pièces, organisés en collaboration avec l’un des plus grands streamers de France. Un qui devait avoir lieu à l’AccorHôtels Arena le 13 juin est qui est maintenu, mais pour lequel nous réfléchissons aux différentes options possibles, et un autre fin avril au Double Mixte, une compétition de 200 joueurs, et qui a déjà été reporté une première fois fin mai. Il va avoir lieu, mais nous réfléchissons au « comment ». L’avantage que nous avons c’est que nous pouvons assez rapidement organiser la transition de l’activité 100% en ligne. La période de confinement n’est donc pas forcément un problème malgré son côté tragique. Nos audiences augmentent et aujourd’hui nous voyons de vrais sportifs s’y intéresser. Dimanche dernier, le pilote de Formule 1 de l’écurie Ferrari Charles Leclerc était connecté et jouait avec d’autres amateurs de ce jeu. Il y avait 70 000 viewers en ligne qui assistaient à la compétition. C’est une formidable publicité, et une vraie reconnaissance de la discipline. »

 


Infos

Tous les dimanches, ZQSD Productions propose la retransmission des compétitions de la Division 2 de League of Legends diffusée sur la chaîne Twitch de l’Équipe, partenaire média. 

Vidéos

Z LAN, une compétition de 200 joueurs 100% pensée pour la diffusion online. Les joueurs s’affrontent sur une dizaine de jeux différents. 

Trackmania Cup : notre spectacle phrase, qui réunit chaque année des milliers de spectateurs et aura lieu en 2020 à l’AccorHotels Arena : édition 2019 avec scénographie esport.

Productions d’émissions en studio dans les locaux du Pôle Pixel

Aorus x Nvidia Challenge 

Lancement du jeu Forza Horizon 4 (Xbox)

Lancement du jeu The Division 2 (Ubisoft)

 

Liens : 

ZQSD sur Twitter

Site de France Esport

X