BAM ! : un collectif de designers-makers s’installe au Pôle PIXEL !

Locataires depuis le 2 novembre 2020 et installés en décembre de la même année au numéro 14A du 36 de la rue Emile Descorps, les trois de BAM! forment un collectif de designers-makers aux compétences multiples. Pensé comme un atelier ouvert, BAM! mêle les dernières technologies de fabrication numérique aux savoirs-faire traditionnels, le but étant de concevoir et de prototyper dans un même espace « dans un aller-retour permanent entre l’établi et la table à dessin ».

BAM!, c’est la rencontre de 3 designers, Marc Sicard (packaging et mobilier), Augustin Marzlof (mobilier et aménagement d’intérieur) et Benjamin Nesme (concepteur lumière, éclairage de scène, installations et sculptures lumineuses) qui ont décidé d’unir leurs compétences pour créer un lieu multiforme permettant une souplesse de travail inédite et d’enrichissantes collaborations.

Marc Sicard : « A l’origine, nous étions résidents à YouFactory, au 24 Emile Descorps. Augustin y était déjà depuis trois ans, moi depuis un an et demi et Benjamin y passait régulièrement pour monter ses sculptures lumineuses dans leur atelier du rez-de-chaussée. Et puis la pandémie est arrivée. Cela a généré pas mal de changements chez YouFactory pour des raisons de recommandations gouvernementales. Les horaires d’ouverture, par exemple, ont été restreints. Dans le même temps, nous n’avions plus assez de place pour travailler. A l’issu de ces changements, Augustin, Benjamin et moi avons décidé de créer un atelier indépendant. C’est aussi la concrétisation d’une envie de Benjamin et d’Augustin qui souhaitaient monter leur propre espace, et sur lequel je suis venu me greffer. Après une discussion avec le Pôle PIXEL, nous avons découvert qu’il restait des lots à louer. Nous nous sommes donc installés et avons créé BAM!. »

Entre le bureau et l’atelier

BAM! (au départ pour « Benjamin, Augustin, Marc », devenu par la suite « Bureau et Atelier Mutualisés ») est parti du besoin de plus en plus essentiel dans le domaine du design d’avoir un lieu où le bureau côtoie l’établi, tout en ayant une séparation entre espace « propre », pour la recherche et la conception, et espace « sale », un atelier pour le montage et le prototypage. Augustin Marzlof : « Nous avions tous les trois les mêmes nécessités: pouvoir effectuer des allers-retours constants entre bureau et atelier. » 

Marc : « Dans notre activité, nous pouvons passer 4 heures sur un fichier, puis on se déplace à l’atelier pour faire la découpe, et on repasse au bureau, puis on retourne à l’atelier pour monter et coller, et enfin on retourne au bureau pendant que ça sèche, etc. En design, il y a généralement très peu de circulation directe entre l’espace conception et l’espace prototypage/montage. Avec BAM!, les deux communiquent. »

Après un mois de travaux et de mise aux normes en novembre 2020, BAM! Propose désormais 60 m2 d’atelier et 30 m2 de bureau, sur un total de 90 m2 dans un local entièrement remis à neuf, équipé et chauffé. 

atelier Bam!
bureaux Bam!

Un lieu atypique mais fonctionnel

Dans la démarche comme dans l’esprit, BAM! s’inscrit au sein du territoire Villeurbannais, dans une dimension qui privilégie le local et l’éco-responsabilité, le lien social et la solidarité. C’est un lieu atypique, avec une vraie philosophie, pour une équipe qui ne l’est pas moins comme le montrent les parcours de ses propriétaires.

 

Augustin est un ancien métallier aujourd’hui diplômé de Saint Martins College of Art and Design, école d’art et de design basée à Londres où il a étudié le design produit. Marc se destinait à être architecte naval, puis a finalement opté pour un BTS à l’IUT de Toulon et une Maitrise à Paris. Quant à Benjamin, il est Vitrailler de formation, et a fait l’ENSATT (École Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre). Il crée aujourd’hui des objets lumineux connectés, ou de l’éclairage scénique. Tous les trois sont designers freelance. Augustin : « Nous avons un parcours qui se situe entre l’artisan et le designer. Cela se fait de plus en plus dans notre domaine, car les moyens de productions sont plus accessibles, avec l’arrivée des FabLab notamment, qui permettent d’avoir accès à du matériel professionnel. Pour autant à l’origine les deux postes étaient nettement séparés. Normalement on est soit designer dans un bureau, soit menuisier qui fait les pièces que l’on nous envoie. Ici le but est d’être à cheval entre la création et la fabrication des pièces. »

Complémentarité et mise en commun

Marc : « Nous avons la volonté d’ouvrir l’espace aux gens de l’extérieur. Nous cherchons d’ailleurs à recruter un quatrième designer qui va venir nous rejoindre bientôt. Dans l’idéal, la volonté – accompagnée par Pôle PIXEL et le Grand Lyon – c’est d’être un atelier qui puisse s’ouvrir aux gens qui ont besoin ponctuellement d’un atelier, ou d’un grand espace, pour quelques jours, une semaine ou deux, avec la possibilité de louer une partie du matériel. » Un souhait d’autant plus pertinent que sur le Pôle les besoins sont fréquents dans ce domaine. « S’il y a un tournage sur le site, ou une équipe qui a besoin d’un local pour faire des décors, nous pouvons offrir cette possibilité. Le collectif d’art et de scénographie numérique WSK arrive bientôt sur le Pôle, et nous allons leur proposer une partie du local pour la construction de leurs décors d’Escape Game par exemple. Nous collaborons aussi souvent avec le studio Theoriz qui est en face, au LabLab », renchérit Augustin. Pour conclure, disons que BAM! est un espace bien pensé qui amène sa complémentarité sur le site et qui vient enrichir l’offre du Pôle PIXEL.

Par Maxence Grugier

X