Cannes 2020 : 4 films coproduits par Auvergne-Rhône-Alpes Cinéma sélectionnés !

Cannes 2020 : 4 films coproduits par Auvergne-Rhône-Alpes Cinéma sélectionnés !

Conséquence de la crise du COVID19 sur la tenue des festivals, les instances cannoises ont décidé de créer un label pour accompagner les films choisis et encourager le retour du public en salles. Dévoilée il y a quelques jours, la sélection de la 73e édition du Festival de Cannes compte donc 4 films tournés dans notre région (dont deux réalisés par des Rhônes-Alpins) et coproduits par Auvergne-Rhône-Alpes Cinéma : trois dans la prestigieuse Sélection Officielle et un dans celle, non moins fameuse, de la Semaine de la Critique ! 

 

En raison de l’absence de festival à Cannes cette année, les instances festivalières ont eu l’idée de créer un label pour inciter le public à se rendre au cinéma et à aller voir les films en salles à l’occasion de leur réouverture le 22 juin prochain. Chacune des 56 œuvres de la sélection qui auraient dû être dévoilées publiquement en mai se voient ainsi labellisées lors de leurs sorties en France et à l’étranger afin d’aider à les identifier.

« L’appui des festivals étant très important pour les films, particulièrement dans le cinéma d’art et essai, le but de cette mise en lumière cannoise est de soutenir le travail des cinéastes et les œuvres. Les sélections en festival sont également essentielles pour lancer un film en salles. C’est un tremplin pour sa sortie et son succès. Cette labellisation de la Sélection Officielle est une manière alternative d’assurer la diffusion et la promotion des films sélectionnés en temps de crise. », déclare Gregory Faes, Directeur général d’Auvergne-Rhône-Alpes Cinéma.

Sélection Officielle Cannes 2020 : 3 films coproduits par Auvergne-Rhône-Alpes Cinéma

 

Parmi les films de la sélection Officielle coproduits par Auvergne-Rhône-Alpes Cinéma, on trouve Rouge de Farid Bentoumi, dont c’est le 2e long métrage. Tourné en juillet 2019 en Isère, à Grenoble et ses environs, ainsi qu’en Savoie par le réalisateur franco-algérien Farid Bentoumi natif de Grenoble, Rouge met en scène une jeune infirmière (Zita Hanrot) fraîchement embauchée dans une usine chimique où son père (Sami Bouajila) travaille également, et qui va se retrouver malgré elle dans la situation de lanceur d’alerte. Produit par Les Films Velvet et distribué par Ad Vitam, Rouge sortira en 2021.

 

Également dans la Sélection Officielle, Slalom de Charlène Favier, le premier long métrage de cette réalisatrice de Bourg-en-Bresse qui raconte comment le destin de Lyz (Noée Abita), jeune skieuse de haut-niveau, bascule sous l’emprise de son entraineur (Jérémie Renier). Le film a été intégralement tourné en janvier et février 2019 en Savoie, dans la station des Arcs, à Bourg-Saint-Maurice, à Tignes et à Val d’Isère. Produit par la société Mille et une productions, Charlène Favier est également coproductrice de son film avec sa société de production Charlie Bus Production. Le film, distribué par Jour 2 Fête, sortira en salles le 11 novembre 2020.

 

Troisième œuvre sélectionnée, Passion Simple de la réalisatrice franco-libanaise Danielle Arbid, dont c’est le troisième film. Il s’agit d’une adaptation du roman éponyme de Annie Ernaux (Gallimard, 1992) qui relate une passion interdite entre une femme (Laetitia Dosch) et un homme marié (Sergei Polunin). Le film s’est tourné en partie à Charbonnières-les-Bains, près de Lyon, de fin janvier à début février 2019. Passion Simple est produit par Les Films Pelléas, distribué par Pyramide Distribution et sortira en salles au 1er trimestre 2021.

 

 

 

Semaine de la Critique : un film fantastique Rhône-alpin dans la sélection 

De son côté la Semaine de la critique met en place un « programme d’accompagnement hors les murs » au travers de festivals partenaires. Dans ce programme, on compte La Nuée de Just Philippot, premier film fantastique réalisé dans le cadre de la résidence Sofilm de genre.

La Nuée raconte l’histoire d’une mère de famille célibataire qui veut sauver sa ferme de la faillite en élevant des sauterelles comestibles. Au fil du temps, elle va développer avec ces créatures un étrange lien obsessionnel. Le film a principalement été tourné dans le Puy-de-Dôme entre fin août et octobre 2019. Il est produit par Capricci Production et distribué par Capricci Films/The Jokers Films. Il sortira en salles le 4 novembre prochain.

 

Sur le tournage de Slalom

Ce palmarès 2020 souligne encore une fois l’engagement de la Région Auvergne-Rhône-Alpes dans l’accompagnement de nouveaux talents dans le domaine de la fiction. C’est le cas par exemple de Charlène Favier, qui a notamment été repérée et accompagnée par le Bureau des Auteurs créé par Auvergne-Rhône-Alpes Cinéma il y a une douzaine d’années, afin de soutenir l’émergence des scénaristes et réalisateurs régionaux.

Gregory Faes : «Sur les trois sélections qui comptent la Sélection Officielle, la Quinzaine des réalisateurs et la Semaine de la Critique, nous sommes heureux d’avoir 4 films représentés. Il faut savoir qu’une sélection ce sont des milliers de films visionnés ! Arriver à ce niveau, c’est vraiment très bien ! Les auteurs peuvent être fiers, et nous sommes heureux de faire partie de l’aventure avec eux. »

 

 

 

Reprise des tournages et réouverture des salles fin juin

Avec l’assouplissement des mesures sanitaires c’est tout un secteur qui revient à la vie. Le monde du cinéma et de l’image ayant été grandement impacté par la crise du COVID 19).

 

Aujourd’hui, la filière reprend doucement :  « Auvergne-Rhône-Alpes Cinéma est bien évidemment occupée par la reprise : reprise des tournages, accompagnement, partenariats, etc. » annonce le Directeur général d’Auvergne-Rhône-Alpes Cinéma. « Pour les exploitants et les salles qui vont rouvrir le 22 juin, l’enjeu c’est que les films soient identifiés par le public et que celui-ci ait envie d’aller les voir en salles. Dans notre métier la première exploitation des films se fait en salles et grâce aux ventes à l’international. Une sélection donne évidemment de la valeur au film. D’où l’utilité de la labellisation de la Sélection Officielle », conclut l’intéressé.

Par Maxence Grugier

X