Twitch and Shout : chronique du nouveau média incontournable

Impossible d’ignorer Twitch, la plateforme utilisée comme un média à part entière par toute une génération avide de s’exprimer et de partager librement ses engouements les plus divers. Un phénomène qui n’épargne pas le Pôle PIXEL puisque l’agence Esport et évènementiel ZQSD, l’émission de jeu de rôle Roll Or Die ou encore le youtuber Le Fils de Pub et ses « Good News » participent de cette évolution des habitudes de communication.

Les révolutions se font et se défont dans le petit monde des médias en ligne. Nous connaissions les blogs, puis les podcasts et les Vlogs, voici venu le temps de Twitch, plateforme de streaming et de VAD (« vidéos à la demande ») plébiscitée et utilisée par les jeunes adultes de 18 à 35 ans. Alors, nouvelle télévision Twitch ? C’est certainement le cas pour toute une génération d’internautes pour qui les médias traditionnels sont soit inaccessibles, soit pâtissent d’un déficit de confiance et plus généralement, ne font plus le poids. Le phénomène ne concerne d’ailleurs pas uniquement les jeunes adultes puisqu’encore récemment des personnalités politiques, de Jean Castex à François Hollande, s’exprimaient sur ce qui est en passe de devenir l’un des médias en ligne le plus regardé du moment. 

Une croissance constante depuis sa création

Créée en 2011 par Twitch Interactive, Twitch a connu sa plus forte croissance en 2020. Initialement conçue comme une branche du site Justin.tv, dont le jeu vidéo n’est qu’une partie des activités, Twitch est rapidement utilisée par les gamers du monde entier, en particulier pour la diffusion de compétitions d’esports, et ses activités sont très vite centrées sur la diffusion de contenus à destination des communautés du jeu vidéo. Au cours de la seconde moitié des années 2010, Twitch se diversifie et accueille dès 2015 des contenus musicaux, des tutoriels et des ateliers, conférences, débats et discussions en ligne, des émissions de radios et même des programmes à teneur politique. Depuis, la variété des contenus ne cesse d’évoluer et l’on trouve même des chaines Twitch destinées à la création artistique, catégorie dont le nombre de vues a même doublé en 2020. Il est important de noter que depuis la mise en place d’abonnements payants, la plateforme permet de générer des revenus, attirants toujours plus d’utilisateurs et même des marques. 

Un social media à l’esprit communautaire

On le sait, la pandémie de COVID 19 et les mesures de distanciation préconisées par les instances scientifiques et les dirigeants ont eu un effet bénéfique sur les activités en ligne, et c’est particulièrement vrai pour Twitch. Depuis le début de l’épidémie, la plateforme a réuni de nombreuses communautés, dont certaines cultivent optimisme et bonne humeur afin de faire le contrepoids avec les informations anxiogènes ambiantes. C’est le cas du Fils de Pub, alias Maxime Noyon, youtuber collaborateur du Pôle PIXEL, qui propose depuis un an son émission de « Good News » dans laquelle il applique les principes du « journalisme positif » selon lesquels l’information « ne doit pas être négative en permanence et ne porter que sur les catastrophes ». Au contraire de réseaux sociaux comme Instagram qui flatte l’ego et incite à la compétitivité, les streams proposées sur Twitch sont généralement à caractère collaboratif : échanges, conseils et camaraderie sont de mise autour de mêmes centres d’intérêts. 

Le Fils de Pub - Les Good News

Une alternative aux médias traditionnels

A la différence des médias traditionnels, Twitch permet une réelle interactivité puisque les « streamers » et leur public, les « viewers », peuvent communiquer en temps réel pendant la diffusion des émissions, donnant leur avis ou posant des questions. On a pu le voir en mars dernier avec la retransmission d’une production conjointe de la société Esport et d’évènementiel ZQSD suivie par plus de 28 000 followers un dimanche soir ! Cette diffusion d’une ambitieuse et réaliste partie de JDR (jeu de rôle), où l’on trouvait le commentateur de jeu vidéo Alphacast, prouvait une fois de plus l’intérêt d’un nouveau public pour ce média bien plus générationnel, libéré des pesanteurs et des conventions, et connecté aux centres d’intérêts actuels des jeunes adultes. On peut aussi le constater en visionnant les programmes concoctés par l’équipe de Roll or Die. Installés depuis huit mois dans les locaux du  Pixel Space, Roll or Die animent en effet une chaine Twitch extrêmement suivie également consacrée aux jeux de rôles interactifs. 

A l’instar de Tik Tok qui devient depuis peu une véritable plateforme de création, l’essor de Twitch ne fait que commencer. Avec la monétisation de son fonctionnement et l’arrivée de grosses franchises, gageons que ce qui n’était encore il y a peu qu’un social média parmi les autres va rapidement devenir, si ce n’est pas déjà le cas, un des repères incontournable du web nouvelle génération.

Par Maxence Grugier

X